Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2016

Midva

"Puis il la prit dans ses bras et la pressa contre son coeur. Il frissonnait, les jambes flageolantes, et chaque atome de son corps se mit à vibrer pour entrer en résonance avec les siens. Leurs structures étaient maintenant prêtes pour le grand mélange cosmique. Il ferma les yeux et, pendant les quelques secondes où ils restèrent blottis l’un contre l’autre, absents au monde et à son vacarme, il s’imagina voyager dans un tourbillon d’émotions inconnu jusque là.
Virevoltant en duo avec l’autre moitié de son brin d’ADN…Tout allait très vite, tout s’accélérait, un autre espace-temps les attendait de l’autre côté du tunnel. L’espace et le temps condensés, enchâssés l’un dans l’autre, en un point unique comme à la naissance de l’Univers où nous fûmes tous unis,où tous ne fûmes qu’Un. Une union dramatique, inscrite en eux dès le début, se préparait. Leurs yeux emplis de galaxies lointaines, elle savait que bientôt la Voie Lactée traverserait son vaste dôme céleste. Il savait que le météore était prêt à toucher l’atmosphère. Ventre contre ventre, expansions et contractions, guidés tous les deux par le bruit de fond du moment primordial… leur plaisir commun se confondra dans une gerbe d’énergie qui les fera renaître l’un dans l’autre, dans leur chair, en un être nouveau, résultat de leurs incroyables additions et multiplications.
Lui en elle, et elle autour de lui, tel que tel que cela a été et que cela devait être. 
MIDVA."

Dana B. - Midva


15057772_1095243507262487_1932636317_n.jpg

13/11/2016

What my life would seem to me…

Fără el nu ar fi existat acele seri, acele nopți, acele clipe. Pivotal moments of my life. Acea noapte de vară în care am ascultat împreună în mașină I’m your man în timp ce eu gândeam I’m nobody’s woman.
 
N-ar fi existat acel capitol din carte. Elle posa sa main sur ma main droite qui tenait le lévier de vitesse et la caressa doucement. DANCE ME TO THE END OF LOVE... La nuit était devant nous, une belle nuit. -Je remets la chanson ? lui demandai-je. -Non, répondit-elle. Les instants passés ne reviendront plus. -Oui, mais on peut créer d’autres instants tout aussi magnifiques. -Non, dit-elle, avec une certitude étrange.
 
Și n-am fi dansat to the very end of the love în patio-ul luminat de razele lunii, martor și impas al unor promisiuni jamais tenues șoptite cu buze înroșite de vin de Bordeaux :Oh, my love, oh, my love, Take this waltz, take this waltz With its "I'll never forget you, you know!"
 
Și poate nu s-ar fi deschis niciodată băierele nopții pentru a-l lăsa să intre In my secret life pe ducele meu din Carinthia. Jumătatea mea de timus. Iubirea mea din urmă. Midva.
 
“so much of the world is plunged in darkness and chaos...” ,dar Leonard a adus armonie, sens și pasiune în viața mea. Chiar dacă uneori am călcat pe visuri spulberate, mă gândesc how broken I would be/What my life would seem to me If I didn’t have THAT love/To make ALL real.
 
„Steer your path”, go your way, my beloved Leonard! My heart will follow you. Year by year Month by month Day by day Thought by thought
“He can love the shape of human beings, the fine and twisted shapes of the heart. It is good to have among us such men, such balancing monsters of love.” Leonard Cohen
 
 

05/11/2016

Midva

"En disant ces mots, il s’allongea contre elle et l’enveloppa de son bras droit. « Ses courbes s’adaptent parfaitement à mes mains, on dirait que l’on est fait l’un pour l’autre. Les coups de son coeur se transmettent au mien, je le sens battre dans ma paume », pensa-t-il. Ana était parcourue de frissons
charnels au toucher de sa peau, mais demeurait le dos tourné contre lui. Il l’emboîtait parfaitement : elle avait trouvé sa pièce de puzzle manquante. Délicatement, il déposa un baiser dans son cou, qui souleva dans son ventre des volcans d’émotions ; elle soupira d’aise." Dana B.-Midva 

15020_1263243302946_1285623750_30607568_5366313_n2.jpg

22/10/2016

We. We together. One being.

"Where is it that we were together? Who were you that I lived with? The brother. The friend. Darkness, light. Strife and love. Are they the workings of one mind? The features of the same face? Oh, my soul. Let me be in you now. Look out through my eyes. Look out at the things you made. All things shining. [...[Everything a lie. Everything you hear, everything you see. So much to spew out. They just keep coming, one after another. You're in a box. A moving box. They want you dead, or in their lie... There's only one thing a man can do - find something that's his, and make an island for himself. If I never meet you in this life, let me feel the lack; a glance from your eyes, and my life will be yours." The Thin Red Line 

9f0446eaee90496f208f0bf015d54379ecac3111a61ba7d3c7f378ddb54ba317.jpg

26/08/2016

tous ces "isme"

« L’humanité a-t-elle tiré quelques enseignements de tout ce que la création lui fait entendre depuis des milliers d’années ? »
Panaït istrati, La jeunesse d’Adrien Zograffi, Mes départs

Manifestement, non. 

26/07/2016

"after all it's not easy...

Banging your heart against some mad bugger's wall. "

 

some time

In a world of more and more fake poets, fake feelers and fake prophets, where human race races towards its own decay, hyper speed, where innocents are the raw material for cynical and fake kings and people are drawn into darkness by false beliefs

we can escape blindness and still think with our own thoughts, ignoring the brain implants, find hope in the real eyes of beautiful people still around us, uncave ourselves and realize

you can't always get what you want
you can't always get what you want
you can't always get what you want
But. If you try, sometimes
you might find
you
get
what
you
need:

some time. (Liviu Balint)

 

17/07/2016

wor(l)d is sick, but we still have the music

”Well, Bob Marley had this idea. Kind of a virologist idea. He believed that you can cure racism and hate; literally cure it, by injecting music and love into people's lives. When he was scheduled to perform at a peace rally, a gun man came to his house and shot him down. Two days later he walked on stage and sang.
Somebody asked him, 'Why?'
He said, 'The people who are trying to make the world worse are not taking a day off. How can I? Light Up The Darkness!'

15/07/2016

sometimes everything starts with a line

“L'un des rôles du roman, c'est de réinventer le monde, et notre monde d'aujourd'hui a drôlement besoin d'être réinventé.” - Amin Maalouf

 

This book dwells on a love story which undergoes great difficulty. It is a love story which defies dogmas and interdictions and abolishes preconceived ideas.
Delicately woven like a filigree miniature picture, the legend of the Persian king and the Jewish queen, cited in the Old Testament, is not only revisited and purged of prejudice, but it also acknowledges the fact that love can overcome all obstacles and preconceptions, no matter how deeply rooted they may be.
Esther and Xerxes is the moving story of the encounter between a Jewish young woman and an Iranian young man who defy the restrictive social norms and prejudices which confine our freedom and in which we are held captive.


Cet ouvrage conte une histoire d'amour à l'épreuve de tout. Un amour qui défie les dogmes, qui abolit les préjugés, qui brave les interdits. Présente en filigrane, la légende du roi perse et de la reine juive, citée dans l'Ancien Testament, est revisitée sous une forme épurée et vient confirmer que l'amour va bien au-delà des obstacles de tout ordre, si contraignants et ancrés soient-ils.

Esther et Xerxès retrace la rencontre émouvante entre une jeune fille juive et un jeune homme iranien faisant fi des pensées dans lesquelles la société risque de nous enfermer.

 

11855810_904601712926738_470701890303308279_n.jpg

21/05/2015

pleasure delaying

Je l'avais oublié, je le re-découvre avec un album séduisant, aux chansons raffinées et aux textes poignants. Décidément, Thiéfaine s'est, comme le bon vin, équilibré dans sa meilleure qualité. Certes, il y a beaucoup de bons vins qui sont mal bus par des gens incapables d'entrer dans leurs âmes. Comme il y a beaucoup de gens incapables de s'enraciner dans l'authentique, dans le vrai, ainsi, ils passent leur vie dans le porte-à-faux, dans le dégôut de soi et la fadeur de l'être. 

De même qu'on jette un vin contrefait, il faut juste se détourner à temps des faux-semblants, qui instillent du poison dans les veines au lieu de la sève de vie,  et trinquer seulement avec ceux qui ramènent la saveur du terroir. Heureusement, ils sont plus nombreux. 

Soyons comblés, avec du vrai vin et du pur Théifaine, c'est tellement bon! 

"Bercé par les étoiles d'une essence romantique / j'ai longtemps cherché mes visions dans les flammes."